Un prix littéraire de plus ?

Le Prix Écrire la ville n’est pas un prix de plus parce qu’il n’est pas qu’un prix littéraire. Il est à la croisée entre un prix littéraire et un prix portant sur les études urbaines, l’urbanisme, l’architecture…

Les livres dont nous débattons et que nous amenons au concours sont des ouvrages de fiction (romans de tous genres, recueils de nouvelles et de poèmes, bandes dessinées, etc.) dans lesquels la ville occupe une place significative. Cette place peut évidemment être appréciée de différentes façons. Dans certains cas, l’ouvrage se déploie dans une ville particulière, voire dans un quartier, dont il livre une description fouillée en même temps qu’une analyse. Dans d’autres cas, la ville est érigée en acteur au sein même de l’histoire qu’il s’agit de raconter (sur le modèle par exemple des romans de Montalbán ou de Zafón sur la ville de Barcelone). Parfois, la ville devient une figure de style ou un ensemble de figures de styles ; on peut encore évoquer les cas où il s’agit d’une ville fictive, qui fournit le support à une vision de l’histoire et de la société ainsi que de son évolution (Neuromancien de Gibson par exemple)…

Le Prix s’efforce de distinguer des œuvres qui présentent à la fois des qualités littéraires et des perspectives originales de la ville, qu’il s’agisse d’une ville historique, d’une ville contemporaine, d’une ville imaginaire ou d’une ville du futur.

Deux instances font fonctionner ce Prix : le Comité des lecteurs et le Jury.

Le Comité des lecteurs est ouvert à tous. Qu’ils viennent des établissements d’enseignement supérieur de notre ville (étudiants, enseignants-chercheurs, membres du personnel de l’université Toulouse – Jean Jaurès ou de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse), ou d’ailleurs, les lecteurs ont en commun leur amour pour la lecture et leur intérêt pour le thème de la ville en littérature. Le Comité des lecteurs se réunit une fois par mois en moyenne. Chaque réunion est consacrée aux échanges autour des ouvrages proposés sur le présent site. L’idée est que, chaque année, avant la fin du mois de juin, le Comité ait effectué une présélection d’une dizaine d’ouvrages environ, qui constituent ce que nous appelons alors la « Bibliothèque idéale ».

Le Jury est composé d’une vingtaine de membres et peut s’élargir au gré des bonnes volontés. Les membres du Comité des lecteurs peuvent également participer au Jury. Les personnes qui le constituent s’engagent à lire l’ensemble des ouvrages qui figurent dans la Bibliothèque idéale. Chaque année, le Jury est présidé par un auteur différent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s